Un peu de frissons

Publié le 21 Juillet 2013

Un peu de frissons

• La princesse des glaces, Camilla Läckberg, Actes Sud 2003.

Je n'avais encore jamais lu Camilla Läckberg, et oui....

Une petite station balnéaire suédoise prise dans la glace de l'hiver suédois. Une femme morte dans sa baignoire, les poignets tranchés. Suicide ou meurtre ? Erica, son amie d'enfance, auteure de métier, est amenée à élucider la question. Les secrets de l'adolescence, les révélations des adultes, les silences... Je me suis volontiers laissée emporter par le récit.

PS: OK Clo' la photo dans la salle de bains, c'est un peu cliché, mais la vôtre est si si si belle.....

Un peu de frissons

• Les faux visages, une vie imaginaire du gang des postiches, Tanquerelle et David B., Futuropolis 2012

1975 : un hold-up se finit avec un mort.

Puis la vie des gangsters se poursuit d'année en année. A petit rythme. Jusqu'à un contrôle d'identité qui tourne mal. Alors le reste de la banque décide de monter d'un cran, et met au point uen technique d'attaque : les barbes et les perruques. On évolue alors dans la partie sombre des années 80, digne d'un roman de Manchette.

Un petit autocollant qui fleurit sur un certain nombre de véhicules dans ce petit coin où les centrales ont malheureusement une assise...
Un petit autocollant qui fleurit sur un certain nombre de véhicules dans ce petit coin où les centrales ont malheureusement une assise...
Un petit autocollant qui fleurit sur un certain nombre de véhicules dans ce petit coin où les centrales ont malheureusement une assise...

Un petit autocollant qui fleurit sur un certain nombre de véhicules dans ce petit coin où les centrales ont malheureusement une assise...

• Plogoff, Delphine Le Lay et Alexis Horellou, Delcourt collection Encrages, Mars 2013 Plogoff, un village de la Point du Raz, est retenu comme lieu d'installation d'une centrale nucléaire. Nous sommes au milieu des nées 70, après le choc pétrolier. Le village ne l'entend pas de la sorte, et organise la riposte. Cette opposition se construit peu à peu, dans la réflexion, l'échange et la prise de renseignements. Mais le gouvernement de Giscard ne l'entend pas de la sorte. Il s'organise et affronte la population. La lutte prend presque des allures de guérilla à certains moments. Les attaques des gardes mobile sont particulièrement absurdes et dénuées de sens. mais une lutte qui se traduit par la victoire ! euh enfin pour Plogoff parce qu'ailleurs, des réacteurs y'en a eu d'installés...

En cette période où les luttes savent orendre des formes diverses et tenir dans la durée (Notre dame des landes par exemple) cette BD est à lire et à relire. Fukushima n'est pas si loin. Une centrale c'est un risque potentiel, où quel soit. Quelle que soit son ancienneté. Le dessin est par ailleurs très dynamique. On baigne dans le quotidien des villageois, des pêcheurs. Sans excès, sans prosélytisme. Je conseille très vivement.

Un peu de frissons

• Mars, aller et retour, Pierre Wazem, Futuropolis 2012

Là on frissonne de douleur et de compassion. C'est noir très noir. Un texte d'inspiration autobiographique : l'histoire d'un dessinateur de BD qui après avoir connu le succès se retrouve dans la difficulté financière, dans la complexité des relations humaines, dans la difficulté à gérer une famille avec un couple fragile, dans les méandres de relations adultérines. Tout cela sur fond de mélancolie. Bon, je n'ai pas trop accroché. Je dois être un peu trop fleur bleue en ce moment. Peut-être l'effet champ de lavande ?

Rédigé par nata

Publié dans #les petites lignes

Repost 0
Commenter cet article

Audrey 27/08/2013 21:23

c'est marrant je m'y suis mise cet été aux Läckberg !

blabla, etc 27/07/2013 09:33

camilla lackberg m'a enthousiasmée, même si je l'ai lâché dans les tomes suivants, le premier était vraiment excellent !

rachel 22/07/2013 14:23

bin on peut faire les deux...les aiguilles et lire....en tout cas oui de bien belles lectures....;)

charlotte (du temps pour ça) 22/07/2013 10:22

Moi non plus, pas encore lu CL mais j'y pensais aussi pour cet été.
Rentrés samedi soir, j'adore tes petits billets qui sentent tous la lavande !

Carine 22/07/2013 09:46

de belles lectures moi non plus je n'ai jamais lu de Camilla Lackberg juste vu les films. Les livres st à la maison lu par mon conjoint ; Plogoff me tente bien ;-)

Christina 22/07/2013 06:55

Et si j'arrêtais un peu de crocheter pour lire ??