Les lignes du soir

Publié le 3 Mars 2013

P1010214.JPG

• Pièce Rapportée, Hélène Lenoir, Editions de Minuit, 2011

Claire gagne au loto, part à vélo mais est aussitôt renversée par un motard. Elle est hospitalisée. Elvire sa mère vient, ne vient pas, part, revient. Son mari tarde, arrive, fuit. Et là les maillons de vie s'enchaînent, se poursuivent, se brisent. La convalescence, la folie, la place, le rôle. Les morceaux du quotidien s'interrogent, s'entrechoquent, se superposent. On passe du choc d'une mère bouleversée, à celui d'une femme qui refuse les sarcasmes de son mari.

La narration d'Hélène Lenoir semble tenter de s'échapper d'un huis clos familial. Elvire tourne dans sa douleur sans en trouver l'issu. La langue nous emmène, mais le récit ne donne pas de réponse. La vie n'est pas si simple, les conventions, le poids de la pensée dominante de cette bourgeoisie catholique. Elvire ne veut pas de la place de potiche que sa belle-famille souhaite lui accorder, mais trouve-t-elle pour autant son expression ? Elle choisit la rupture avec sa belle famille pour se reconstruire.


P1010216.JPG

• Carlos Ruiz Zafon, Le prisonnier du ciel, 2012

Nous retrouvons Daniel Sempere et son ami Fermin, les personnages de l'Ombre du vent.

Un personnage étrange entre dans la librairie familiale et achète un exemplaire de collection du Comte de Monte Cristo. Il ne l'emporte pas, le laisse en librairie aux bons soins de Fermin, contresigné de paroles menaçantes.

Daniel suit cet homme étrange... et là la vie de Fermin se déroule, puis celle de Daniel, celle de feu sa mère...Les fantômes, les prisonniers du temps, les mensonges.

La verve de Zafon.

Les secrets de barcelone de 1939.

Les palpitations du lecteur.

Rondement mené, comme zafon sait le faire. Avec toutefois une touche de frustration pour le lecteur, le suspens de fin de récit qui met en bouche pour une hypothétique suite...l'univers de zafon s'accroche à mon coeur de lectrice, à mes ombres secrètes.

Rédigé par nata

Publié dans #les petites lignes

Repost 0
Commenter cet article

Isa 04/04/2013 21:28

J'ai entendu parler de "pièce rapportée" et il était sur la liste de mes envies... Je crois que je vais me laisser tenter. Merci.

emmab 02/04/2013 07:15

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAh, je veux lire le Zafon!!!

je dis 11/03/2013 14:50

Merci d'évoquer la disparition de Stéphane Hessel qui nous a également beaucoup émues. Il donnait un tel sentiment de proximité et de simplicité qu'il nous semble avoir perdu un grand-père (un
pépère!)

stef qui crochète sa dinette ! 10/03/2013 15:19

pas trop le temps ces derniers temps de lire ! et pourtant j'adore ! et une pile m'attend près de mon lit !!!
brrr !

Marie 07/03/2013 15:35

J'ai dévoré pendant ces vacances "Le prisonnier du ciel" ... et bien sûr, j'attends avec impatience la suite annoncée dans les dernières lignes ... J'ai aussi dévoré "une place à prendre" de J K
Rowling ! Vraiment bien, accroché par les différents portraits et les relations entre ces protagonistes qui se dévoilent au fur et à mesure ...

rachel 03/03/2013 18:36

nettement plus attiree par le 2eme...mais lala je devore une decouverte, un auteur salvadorien...Castellanos Moya....j'y retrouve un peu de Paco Taibo....alors je ne peux qu'apprecier...;)

Aïcha 03/03/2013 16:53

J'adore Zafón, et je crois que je n'ai pas encore lu celui-là... c'est son dernier? Va falloir que je passe commande ;)
Profite bien du soleil!

benpoki 03/03/2013 15:33

Oh la la encore des envies de lecture! Ma table de nuit résistera t elle à la file d'attente!

charlotte 03/03/2013 14:32

J'aimerai réussir comme toi à la fois à lire autant et en parler si bien. J'apprécie toujours tes petits billets littéraires.
Bon dimanche Nata ! (grand soleil ici, la boue sèche !)