La tristesse des anges

Publié le 28 Mai 2012

100_4256.JPG• La tristesse des anges, Jon Kalman Steffanson, Galiimard , 2011

 

L'Islande enneigée à la fin du XIX° siècle.

Une terre rude où le blanc, le froid et la glace dominent.

Jens est postier et traverse l'Islande à pied, à cheval, en barque pour livrer son courrier.

Le froid est omniprésent. Si présent qu'au début du roman il arrive à l'auberge, gelé sur son cheval. Il ne peut marcher, les jambes ne se déplient plus.

Pour finir la tournée, pour aller au-delà du fjord il emmène le "gamin".

Le froid, la neigne, le froid, la neige...

Si le gamin n'avait pas été bavard il y aurait aussi eu le poids du silence.

 

J'ai pensé à ma copine Sofia, qui nous a narré le début du tournage de son long métrage dans la laponie suédoise. Dans une contrée où il n'est pas possible de rester très longtemps à l'extérieur, tellement le froid raidit le corps et les mouvements.... Je lisais la neige comme elle avait dû affronter la froideur autour de la caméra.

 

Pour Steffanson, je crois qu'il y avait un peu trop de neige pour moi, même si l'écriture est très jolie. Pour le film de Sofia, il faut attendre qu'elle aille tourner la période estivale !

Rédigé par nata

Publié dans #les petites lignes

Commenter cet article

trifaze 28/05/2012

J'ai lu le tome précédent mais je n'ai pas accroché. Pourtant la neige et moi on s'aime, et puis l'Islande...mais...je ne suis pas du tout rentrée dedans...

rachel 28/05/2012

et bin didonc c vraiment la saison des auteurs nordiques...quand je pense que je devais chercher les livres de Mika waltari dans les braderies....bin lala je sens qu'il faudrait que je vois s'il
est reedite...
mais bon froid froid....pas trop quand meme...;o)

bague 30/05/2012

Glaglagla... vraiment trop froid pour moi ;) Je n'ai pas accroché à l'histoire et je n'ai pas pu aller jusqu'au bout du bouquin. Dommage la glace n'aura pas pris entre lui et moi :)

Emma 30/05/2012

brrrrrr fait pas chaud cahud chez toi !
bises
Emma from SF

chantal 01/06/2012

bon ben c'est équivalent à pêcheurs d'islande , froid mais profond bisous vosgiens

christelle 06/06/2012

Tu me donnes vraiment envie de ce livre !!!

mhauna 10/06/2012

On dirait un tableau de kveta pacovska à gauche... J'adore!

blabla, etc 18/06/2012

il attend sur ma table de nuit,
je l'ai acheté parce que j'avais envie de repartir en islande...