Il est là !

Publié le 18 Juillet 2012

armoiresvides.jpg

Je croyais que le soleil n'existait plus mais ce mardi il est revenu. J'ai donc passé une journée fort agréable... Humm.

Jicé au boulot, Yulen en colo dans les hautes Alpes, Kema en colo chez MC avec les cousins de la campagne.

Ménage de printemps au deuxième étage (celui des ados) interrompu par un vif désir de chaise longue et de lectures...

J'ai fini un roman, lu un second, puis lu Le Monde.

 

• Les armoires vides, Annie ernaux, 1973

Ce texte est plus ancien que les deux premiers romans que j'avais lus. Le style n'est pas le même. Les phrases se bousculent plus, elles sont plus elliptiques, comme si Annie Ernaux cherchait son style. Mais l'intime est tout autant là. On sent une femme qui chemine, une femme qui assume ses contradictions, ses sentiments complexes vis à vis de ses parents et de son milieu d'origine, une femme qui assume ses mots. C'est, je crois, ce qui est le plus surprenant pour moi : donner l'intimité sans pudeur et avec autant de pudeur. Je ne sais le formuler. Nous ne sommes pas voyeurs parce qu'elle semble mettre une certaine distance, et pourtant sa vie est là entre les mots. C'est l'enfant qui réalise combien elle est issue du peuple, l'enfant qui découvre un autre monde grâce à l'enseignement, aux rencontres. Elle échappe à l'épicerie, va à l'université. Elle découvre son corps, son univers, les gars et la douleur de la grossesse accidentelle.

Je crois que je vais poursuivre la découverte de cette auteure.

 

battementdailes.jpg

  • Battements d'ailes, Milena Agus, 2007.

Je n'avais pas encore lu celui-ci. J'aime bien l'écriture de Milena Agus mais aussi la Sardaigne qu'elle dépeint. L'univers des femmes y a toujours une couleur particulière : celle du chiffon, de la terre, du sexe et des yeux ouverts. Enfin, moi c'est ainsi que je vois ses textes.

Ici c'est Madame que l'on suit, mais on la suit à travers les yeux de sa petite voisine de 14 ans. Madame a une petite pension qu'elle ne veut pas céder aux promoteurs. Madame aime sa terre. Madame est généreuse, et sa générosité va aussi aux hommes. On y trouve des rites magiques, de l'amour, du sexe, le regard des voisins. C'est plaisant à lire au soleil...

 

soleilmonde.jpg

 

Et puis prendre le temps de lire le journal....

J'ai fait tout cela dans la chaise longue, et que c'atait bien.

 

Rédigé par nata

Publié dans #les petites lignes

Commenter cet article

charlotte 18/07/2012

Un programme parfait ! Moi aussi je suis en plein tri/rangement, mais l'appel de la chaise longue est souvent le plus fort...

La Biche 18/07/2012

Alors la star ? On se prend ENFIN du temps pour soi ? Ce n'est pas du luxe ! Dis, dis, on se voit alors ?

charlotteb 18/07/2012

hihi tu me fais rire avec tes photos incognito ! tu devrais lire les Années d'Ernaux, http://charlotteauchoco.canalblog.com/archives/2008/11/22/11465664.html
profite !!!

zimbo 18/07/2012

la classe !
vivement les vacances que je puisse lire au soleil plutôt que la nuit ;)

la gamine 18/07/2012

hhmmm, une pause lecture au soleil ! tu as bien raison. j'ai lu plusieurs Annie Ernaux, j'aime bien .

Les clés de ma maison 18/07/2012

Je vais en course , je vais regarder pour un de ses bouquins, ça me fait envie
Maryline

mirabellef 18/07/2012

Moi aussi tu me fais rire... le soleil n est pas encore arrivé sur la pointe nord mais je ne desespere pas du coup je me suis achetée l occupation d ernaux... ;-)

Faby 18/07/2012

J'imagine bien ! vivement les vacances ;-) Bisous

Les clés de ma maison 18/07/2012

Rien de bien folichon chez carrefour market, je vais bien trouvé ailleurs mais surement sur Amiens
Maryline

rachel 18/07/2012

et bin on peut ecrire que tu en profites bien....;o)

sarah 18/07/2012

oh la jolie journée!!!

rosaanoma 18/07/2012

Ca fait un bien fou et cela m'inspire, de te voir prendre du temps pour toi.

Petites Choses 19/07/2012

Oui, et bien ça n'a pas duré longtemps !!!
l'été je veux dire !!!

benpoki 19/07/2012

Le pied quoi!!!!

Moka 20/07/2012

Je digère à peine ma découverte décevante de Milena Agus. Mais comme tout le monde s'enthousiasme pour Le Mal de pierre, il faudra que j'y revienne.

hello paper 20/07/2012

hé, hé ! il en faut bien des journées comme celles-ci !

muriel 21/07/2012

Prendre le temps, comme je peux te comprendre!
Je ne suis pas vraiment sensible à l'écriture Annie Ernaux, mais celui ci, pourquoi pas....
Merci pour ton joli passage chez moi et je t'envoie des bises ensoleillées(au cas où le soleil viendrait à manquer par chez toi:)).

Emma 22/07/2012

trop chouette ce post et avec mes lunettes de soleil..je lis
;-)
Je vois que t es en pleine periode Ernaux...ca me fait sourire
Qt Battements d aile j ai adore
Bisette
EmmafromSF

Christina 29/07/2012

Eblouissante !!
J'ai un peu trop abusée d'Annie Ernaux il y a quelques années, j'ai eu besoin d'une pause. Il parait que le dernier est différent.

Carine 02/08/2012

c'est comme ça que le ménage avance ;-) je n'ai lu que les Années d'Annie Ernaux