Et le travail ?

Publié le 10 Avril 2012

100 2791

100_2786.JPG

100_2787.JPG

100_2788.JPG

100 2790

100_2789.JPG

100 2791

 

• Et le travail ?, La Forge, Editions Dumerchez

La question : Et le travail ? Sa réalité, son passé, son présent, son devenir, son sens ?

 

5 histoires de lieux, de vies, de rencontres, de projets autour du travail, du non-travail. Tout cela en picardie.

 

- A Montataire : Des photos de Eric Larrayadieu, le regard de Michael Lallement sociologue, Jeanne Benameur à la plume d'écrivaine, Isabelle Jégo et denis lachaud pour les dialogues de travail et sophie Boutillier économiste.

Montataire pour un picard, cela sonne à l'oreille "usine, crise, chômage". L'industrie de la métallurgie, l'Oise, les luttes. Des ouvriers en lutte, des ouvriers en souffrance.

 

- En thiérache du centre : Interrogations de fermières (euh attention , fermière c'est pas forcément vieille, ok !). Traite à la main, à la machine ? Indépendance, dépendance ? Des photos de Eric Larrayadieu, le regard de Michael Lallement sociologue, les mots de Denis Lachaud, le regard de Marie Claude Quignon, plasticienne. Euh la thiérache, vous voyez où C'est ? Moi oui, ma gra,d-mère y est née.... C'est dans l'Aisne. Le Maroilles, vous sentez ?

 

- A Guise Toujours dans l'Aisne. Le Familistère, Godin... Vous voyez ? Le travail une oeuvre sociale émancipatrice ? Le rêve Godin avec la coopérative, la crèche salariale, les lieux de vie communs.. Quel sens cela a-t-il aujourd'hui ?

 

- A l'Etoile : Bon là je vous sens perdu(e)s... Pourtant c'est celui qui a le plus de sens pour moi, celui qui fait le plus partie de ma vie de mon histoire. Les Frères Saint (un siège social pas loin de la Samaritaine pour les parisiens) et leurs usines. Allez, Hector Malot et Perrine : En famille. Un roman jeunesse du XIX° siècle qui présente l'industrie textile et la vie ouvrière. Rien à voir avec le texte ici, c'est pour vous aider à retrouver. Les usines façonnent encore le paysage le long de la Somme, entre Amiens et Abbeville. Les usines sont  fermées pour la plupart, mais les locaux ont parfois une autre vie. Ici c'est "Envie" et ses salariés que l'on suit. Trier les vêtements à recycler, suivre les collégiens et leur projet de création plastique textile...

 

- A Malmaisons : c'est peut-être dans celui-ci que le mot "travail" est le moins quotidien. Les femmes ici sont dans des problématiques de logement et de papiers, mais "et le travail ?" a quand même bien son sens !

 

Donc 5 petits livres qui émanent de rencontres, de parlers, d'écrits de compositions plastiques pour interroger la valeur travail pour des citoyens parfois malmenés par la vie laborieuse de ce siècle. On peut compléter la lecture par des DVD qui permettent de mieux appréhender l'espace abordé. Des livres emballés par un morceau de bleu de travail (support des créations plastiques au Familistère), avec des petits autocollants à l'odeur de rêve général !!!

 

Je conseille sans souci, à mes yeux cela aide à penser notre monde !

Rédigé par nata

Publié dans #les petites lignes

Commenter cet article

Marie 10/04/2012

Merci pour le conseil de lecture ! Du rêve général, on en a bien besoin... Surtout quand on se penche sur le travail.

rachel 10/04/2012

oui effectivement c toute une question...;o)

maison_rouge 10/04/2012

Ça doit etre super intéressant!!!

laure 10/04/2012

ces petits livres ont l'air drôlement intéressants, c'est original comme approche ces différentes pistes explorées...
et l'idée du bleu de travail pour envelopper le tout me plaît bien.
Le Montataire par chez moi, ce sont les haut-fourneaux de Gandrange dont on entend si souvent parler...
entre injustice et fatalité - comme un cycle éternel

Margot 10/04/2012

Tout un monde qui me parle : née à Noyon, des études à Amiens puis à Laon... Et le chaud parfum du Maroilles...
Quel beau projet ces 5 livres à l'odeur de rêve général !

Un autre endroit... 10/04/2012

Mon grand-père a travaillé pour les usines Saint-Frères à Abbeville. Leur maison étaient dans une cité ouvrière. Il y avait à côté le jardin ouvrier. Souvenirs...

charlotte 11/04/2012

Ca a vraiment l'air passionnant !
(et graphique !)