Bà nội

Publié le 15 Février 2011

Lorsque j'étais petite (oui je sais, je ne suis toujours pas grande), mes parents étaient jeunes (oui je sais c'est la palissade). Mais c'est vrai, mes parents étaient jeunes, plus jeunes que les parents de ceux qui m'entouraient : ils avaient 19 ans lorsque je suis née, ce n'est pas très vieux quand même. Ils étaient étudiants. Ils ont sympathisé avec un de leur prof de fac, qui est devenu un ami. Nos familles se sont rapprochées, sont devenues amies.

http://ba-noi.com/blog/wp-content/uploads/2011/01/041-ongnoi.gifhttp://ba-noi.com/blog/wp-content/uploads/2011/01/blog-maman-dehors-copinejardin-vietnam.jpg

 Et là, les papilles, les ouies, les mots, les habitudes, les rires, etc. Tout s'est mélangé. J'ai donc eu le bonheur de manger très vite avec des baguettes, de connaître le riz cuit au rice cooker, le nuoc man, de porter un vrai chapeau vietnamien, de voir ma maison décorée d'aquarelles importées, mais aussi de connaître l'histoire de la colonisation, des boat people et de l'immigration vietnamienne. Cela est une partie de moi, c'est dans mon cheminement, dans mon moi. D'ailleurs, mes enfants ont très tôt utilisé les baguettes, n'ont jamais mangé à la maison de riz cuit dans une casseriole d'eau. Et oui, mes trois copines étaient vietnamiennes de coeur et de sang, françaises de territoire. Leur maman était mon médecin, et la pregnance de la médecine orientale m'a permis de ne pas être élevée dans le royaume des antibiotiques, leur papa m'a aidé à comprendre ce que  s'opposer à l'opression voulait dire et se battre pour la liberté. Viet Cong, viet minh, tout cela avait un sens dans mon quotidien, j'ai très vite chercher à comprendre ce qui s'était passé. Tout cela sur un fond de "yankees go home". Enfin, bref. Aujourd'hui ma copine Thu nous donne une grande histoire en images, en dessins et en mots. C'est un grand voyage dans l'imaginaire et l'histoire. Aujourd'hui cette histoire est en ligne mais je crois qu'elle mériterait volontiers d'être publiée, d'être lue, d'être partagée. C'est l'histoire de  Bà nội que je vous invite à lire. Et pour découvrir la culture vietnamienne, asiatique il y a le blog qui acompagne Bà nội. Je n'en dis pas plus, je vous invite à rêver un peu ici. Cliquez ! 

  http://ba-noi.com/blog/wp-content/uploads/2011/01/047banoi.gif
Juste quelques mots de l'auteur : c'est un récit qui traite de la transmission culturelle et générationnelle. C'est une auto-fiction relatant le dialogue entre une grande mère paternelle (vietnamienne) et sa petite fille eurasienne : de l'Indochine française à
la génération Facebook. Le projet actuel se nomme « Bà nội». Il mêle dessins, textes et photos animées.

Rédigé par nata

Publié dans #le plaisir des rencontres

Repost 0
Commenter cet article

mammig 27/02/2011 08:42


un joli récit de vie à partager.


delphine 25/02/2011 07:19


elles sont belles toutes ces photos... tu as eu beaucoup de chance de partager la culture des amis de tes parents... une richesse


mamzelle titoo 21/02/2011 16:59


Merci beaucoup pour la découverte de ce blog ! je suis moi même d'origine vietnamienne ;-)


arabelle 20/02/2011 12:09


Belle histoire!bon dimanche


AlexandraToday 19/02/2011 12:21


Merci pour ses découvertes absolument fabuleuses !


milagreen 18/02/2011 21:54


je viens de parcourir rapidement ce joli blog qui me touche tout particulièrement et cette jeune femme est vraiment jolie !
merci de ce partage !


Emma 18/02/2011 21:20


merci du partage... je me suis regalee
Emma from SF


123... 18/02/2011 10:14


Quel joli lien tu nous offres !


marchandeDepices 17/02/2011 22:46


J'ai parcouru rapidement l'histoire et le blog et je vais à présent les lire attentivement, je suis touchée par ces quelques pages que je viens de découvrir, elles doivent être partagées oui. (et
ma meilleure amie d'enfance est aussi vietnamienne).


la gamine 17/02/2011 21:38


Mes parent ont accueilli pendant un an une de mes camarades de classe vietnamienne dont les parents devaient tout reprendre à zéro en France... Je sais ce que tu veux dire, nous avons dormi dans la
même chambre pendant un an, Loan et moi, et même si je l'ai perdue de vue(j'étais très jeune, et nous n'étions pas amis avec ses parents...), ça a laissé des souvenirs très marquants ! Quelle
chance tu as eu de les garder comme amies !


MaRgoT 17/02/2011 19:35


Touchée par ton récit, je vais aller faire une petite balade sur le blog... Et puis ta musique me donne la pêche pour bosser ! Ils étaient comment tes petits aujourd'hui ? Ici, influence de la
pleine lune +++


tiphaine 17/02/2011 18:15


heureuse de t'avoir vu hier...


Mino 17/02/2011 15:05


Moi aussi ça me parle... Je me souviens même avoir pu
peindre pourla première fois de ma vie la porte de leur maison avec Tao... C'était une grande responsabilité qu'il m'avait laissé, vu qu'à la maison je n'aurais jamais pu peindre quoi que ce soit
car calà aurait été mal fait !!!...


Castor 16/02/2011 23:16


Quelle richesse ...
Je n'ai pas le son mais j'ai eu la chanson en tête dès que j'ai lu Rice Cooker et ça m'a fait bien rire de voir le petit player à la fin !


Marie-Mei 16/02/2011 22:04


Une belle histoire que j'irai lire. Je t'envie d'avoir eu cette "initiation" à cette culture si jeune, à la médecine orientale... Et sinon, je partage ton auto-vanne à la première ligne !


ln 16/02/2011 21:17


jolie histoire.. j'irai voir le lien un jour où plus de temps !


muriel 16/02/2011 16:55


Merci pour le lien...Et les Satellites, quel souvenir!


3sousunparapluie 16/02/2011 13:40


Merci de ton petit mot sur notre blog, et merci pour le lien ou je suis allée illico. C'est toujours un grand plaisir pour moi d'entendre parler de ce pays que j'adore, les racines de mes
enfants... et m'y replonger déjà, ça remonte le moral!
Lili


Stef & sa Belette 16/02/2011 13:14


de jolis photos pour capter de doux moments


lise 16/02/2011 12:19


♡ quel joli récit, quelle chance d'avoir connu cela dans ton enfance, moi aussi mes parents étaient encore un peu des enfants quand ils m'ont eu, un point commun
merci pour le lien, bon mercredi